Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

4 pas à terre à Balaruc les Bains

Mystérieux hippocampe du Bassin de Thau

Il s'agit ici plutôt de quatre coups de palmes car il n'y a pas que des huîtres et des moules dans le bassin de Thau ! Ici comme à Mèze, des clubs de plongées organisent des « safaris » à l'hippocampe, ce drôle de petit poisson qui conserve bien des mystères.

Le bassin de Thau est un monde singulier à l'écologie fragile. Parmi les êtres qui en peuplent certains, l'hippocampe n'est pas le moins curieux.

Pour les scientifiques, les deux principales familles de ce cheval de mer qui vivent en Méditerranée, à savoir Hippocampus hippocampus et Hippocampus guttulatus, appelés hippocampe à nez court et hippocampe moucheté, sont des indicateurs de l'état de notre environnement.Dans le Bassin de Thau, les hippocamps indicateurs de l'état de notre environnement maritime.

Qu'ils soient nombreux dans les lagunes côtières, notamment dans le bassin de Thau, est un gage de préservation du milieu. Mais, en réalité, ce poisson (car c'en est un) recèle encore de très nombreux mystères.

Peu étudié par les scientifiques, il est encore en bien des points une énigme : on ne sait pas vraiment où est la limite entre les espèces tant il peut exister de différences de taille et de couleur entre des individus supposés être frères ou cousins.

On ne connaît que très mal ses mœurs et son habitat sinon que les plongeurs le trouvent généralement dans les herbiers sous marins à faible profondeur. Mais on en trouve aussi dans les rochers... La même espèce se rencontre à deux mètres de profondeur dans les algues du bassin de Thau et à trente mètres sur des fonds de coraux. De quoi y perdre on latin.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée