Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

4 pas à terre à Port Vendres

Obélisque chez les Sans-Culottes à Port Vendres

Allez vers la place de l'Obélisque qui est aussi celle du marché. Les platanes vous y tiendront à l'ombre. Intrigant, ce monument que Louis XVI voulait à sa gloire. D'énormes travaux ont été nécessaires pour dresser sur la place de l'actuelle mairie le premier monument élevé de France : 100 pieds (30 m) de haut. L'aiguille rose, coiffée d'un globe terrestre est soutenue par quatre tortues de bronze.

En bronze aussi les bas-reliefs du socle : les quatre continents connus de l'époque en allégories un peu naïves. La place devait faire partie d'un ensemble architectural ambitieux, imaginé par De Wailly, peintre, urbaniste et architecte du Roy. Mais cette idée d'une ville nouvelle dans ce petit port Entrée du port de plaisance de Port Vendres avec comme repère la  Redoute-du-Fana qui comptait moins de 150 habitants ne verra jamais le jour. Trois mois après l'inauguration de l'Obélisque en mars 1789, c'est la Révolution.

Les ornements en bronze partent à la fonderie de l'arsenal de Toulouse pour faire les canons dont la Convention a besoin pour la guerre déclarée en janvier 1793 à l'Espagne. L'obélisque connaîtra bien d'autres vicissitudes mais les quatre bas-reliefs sont encore là. Vous pouvez aujourd'hui admirer "La Servitude en France, abolie" restaurée 150 ans après sa création par le sculpteur Alain Fous. Quant à  "L'Amérique indépendante", il favorisera en 1990 le jumelage de Port-vendres avec Yorktown.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée