Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Aigues Mortes : La citadelle bâtie sur le sable

Aigues Mortes le port des joutes

Entre Port Camargue et la Grande Motte, marinas seventies, le Grau du Roi n'offre pratiquement pas de places d'accueil. Alors, poursuivez jusqu'à Aigues Mortes, la cité où les chevaliers désœuvrés inventèrent les joutes. Avant d'aller mourir pour la Foi.


Du chenal principal du Grau du Roi, vous accédez à Aigues Mortes en laissant sur bâbord l'embouchure du VidourleAigues Mortes : Du chenal principal du Grau du Roi, vous accédez à Aigues Mortes en laissant sur bâbord l'embouchure du Vidourle,, rivière capricieuse qui descend des montagnes cévenoles, célèbre pour ses folles crues, les Vidourlades.

Franchissez le pont levant (se renseigner sur les horaires d'ouverture) et embouquez le chenal maritime rectiligne (tirant d'eau 1,7m) au long duquel, vous longez sur bâbord les "camelles" des Salins du Midi, montagnes de sel de plus de 20 m de haut et de 400 m de long. Et, devant, vous voyez enfin les remparts de la cité médiévale.

Si vous avez un mât, le pont fixe au niveau de la Tour de Constance mettra fin à toute velléité d'aller plus avant goûter à l'eau douce ! Quoi qu'il en soit, pour l'instant, arrêtez-vous. La capitainerie d'Aigues Mortes est sur le quai des Croisades.


AU MILIEU DES MARAIS
Les Croisades ! C'est pour reprendre le tombeau du Christ des mains des mahométans que Louis IX (post-mortem appelé Saint Louis) fit construire la ville d'Aigues Mortes au XIIIe siècle.Aigues Mortes ville fluviale avec ses salins bien connus et ses canaux direction le canal du Midi Chargé par le pape Innocent IV de prendre le commandement de la croisade en 1240, il lui fallait un port d'embarquement. Aucune ville du littoral Languedocien n'étant possession royale, et pour ne pas être l'obligé de ceux parmi ses vassaux qui auraient pu en mettre à sa disposition, il trouva que le site d'un petit port perdu dans les lagunes, Aquae Mortae, était l'endroit idéal.
Située sur le bord d'une immense lagune reliée à la mer par des graus et le bras du Petit Rhône par des marais, cette cité appartenait aux moines de l'Abbaye de Psalmody. Louis IX la leur échangea contre des terres dans le Sommiérois. Il fit construire une chaussée endiguée pour relier la ville à la terre ferme. Plus tard y fut la Tour Carbonnière, à fin de défense.
Saint Louis embarqua à Aigues Mortes pour ses deux croisades, en 1248 et 1270. C'est au cours de la seconde qu'il mourut du typhus. De son vivant, il pût voir achevée la Tour de Constance mais seulement les fondations des remparts qui ne seront achevés que deux rois plus tard, sous le règne de son petit fils Philippe le Bel succédant à son père Philippe le Hardi.
Au centre d'Aigues mortes, l'église Notre Dame des Sablons nom donné en référence à l'environnement sablonneux des marais qui cernent la cité est contemporaine de ces guerres menées au nom de la "vraie foi".
Les croisades finies, le port périclita au fil du temps, ensablé par les crues conjuguées du Rhône et du Vidourle. Pour des raisons politiques aussi car Marseille fut rattachée à la couronne de France en 1481 à la couronne de France et concurrença gravement la cité languedocienne.
Il fallut attendre 1532 pour que sur ordre de François Ier un premier canal fut creusé des salines à la mer. Il finit par se refermer. Un second fut entrepris en 1725 pour relier cette fois la cité d'Aigues Mortes à la mer par le Grau dit "du Roi". Cet ouvrage mit fin à l'étouffement du port par les sables. Et c'est en 1806, par l'achèvement du canal du Rhône à Sète qu'Aigues Mortes devint, en plus, un port fluvial.
Depuis, Aigues Mortes a débordé de son enceinte.Les remparts d'Aigues Mortes, petit port maritime et fluvial entre camargue et Méditerranée Endormie et oubliée au XIXe siècle elle a repris vie en grande partie grâce au tourisme. La Cité historique offre avec ses remparts dominant la Camargue un des ensembles d'architecture médiévale les mieux conservés de France.


 

Guiy Brevet

Jeanne Chemin

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée