Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

La supérette du Frioul

Une superette de légende

 

« La maison n'est pas responsable de la qualité du vin et ne remboursera pas les bouteilles ouvertes ». Affiche de la superette du Frioul Tout un programme ! De l'Espagne à l'Italie, et peut-être même de Vladivostok a Paramaribo, on ne tarit pas d'anecdotes sur ce haut lieu de l'avitaillement !  La supérette du Frioul est une légende planétaire.

 

Le Frioul : un port d'étape vraiment agréable dans le site magnifique de la rade de Marseille, avec ses paysages, ses promenades, sa lumière, ses criques et la clarté des eaux, l'ambiance des Marseillais qui y viennent passer leur week-end   Un ship sympa, des restos acceptables tout au long du quai mais, pour le reste, c'est un peu la zone. Pas de distributeur de billets. Et pas de banque à braquer si on est bloqué cinq jours par le mistral ! Pas de boucher. Et la chasse est interdite. Pas de poisson frais. Quelques surgelés à la supérette. Pas de pain. Sur commande à la supérette. Envie de fumer ? Depuis quelques années, la famille de la supérette a ouvert un tabac. Envie de lire le journal ? Les nouvelles, c'est comme la pain, ça se commande à la supérette. Et encore, pas de journaux nationaux. Pas de choix : à la supérette, quelques boîtes de conserve bas de gamme, deux plaquettes de beurre et trois yaourts, quelques sachets de charcuterie sous blister, du papier en rouleau pour tous les usages de la bière, du vin (qualité non garantie !) quelques bouteilles de lait et d'eau. Le sommet est atteint avec l'eau congelée : le prix des glaçons est tel qu'on hésite à servir un second Pastis à ses meilleurs amis. Mais ce qui est le plus rare et le plus cher c'est le sourire et un mot aimable Comme on est en vacances, on préfère en rigoler, mais, si on ne demande pas le beurre et l'argent du beurre, on aimerait avoir le sourire de la crémière.Le Frioul

Ceux qui fréquentent régulièrement l'escale savent qu'il faut user de la supérette comme d'un stock de survie. Il faut venir au Frioul avec un bateau plein de victuailles. Il est amusant de voir, après plusieurs jours de mer trop forte pour sortir, les plaisanciers s'organiser spontanément en « rescue squad» pour partager les frais de navette sur Marseille et rapporter les provisions !
Même si on n'est pas un farouche libéral, au Frioul, on se dit qu'un peu de concurrence ne ferait pas de mal. Encore un effort pour mériter notre rang de première destination touristique mondiale !

 
Précédent Pollution  Suivant Bon voisinage