Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
Editions 2012 de Cabotages Méditerranée

 

Catalane

Que revive la catalane !

Catalanes à BouziguesElle a l’air simple, comme ça, cette barque pointue. Mais ne nous y trompons pas, sous ses dehors mal dégrossi, c’est un redoutable outil pour naviguer et travailler sur la mer.

Els llaguts, comme on dit en langue de Catalogne, ces barques font inévitablement penser à l’Antiquité, aux felouques du Nil, aux farellas maltaises, aux peintures orientalistes du 19ème siècle.

Et aux cruels pirates de la Méditerranée avec leurs cimeterres recourbés…

Toutes avec ces immenses voiles dont le triangle s’oriente selon les amures et les allures, ces barques de Méditerranée sont cousines, mais différentes

La Catalane est originaire du nord de la Catalogne et se fabriquait originellement à Banyuls de la Marenda, à Collioure et à Barcarès.

Catalane en constructionMais chaque charpentier, chaque village avait sa technique et ses secrets de fabrication, transmis de bouche à oreille et, surtout, par les yeux de l’apprenti qui observait le maître.
Mais, pas de plans, pas de mémoire. Aujourd’hui, on ne dispose que des barques existantes pour tenter de reproduire le coup de main des anciens. Après la seconde guerre mondiale et dans les années soixante, des centaines de catalanes ont été abandonnées sur les grèves, ont pourri, ont été brûlées.
Heureusement, des associations d’amoureux de la belle marine ont travaillé dur pour conserver ce patrimoine, restaurer des barques promises à la casse, remis en vogue ce voilier redoutablement efficace. Les régates qui sont aujourd’hui organisées montrent à quel point cette carène et ce gréement sont adaptés à notre mer et à nos vents, même pour la plaisance de cabotage.

 

Elles étaient bonnes à tout faire. La pêche à la sardine sur la côte basse, à l’anchois sur la côte rocheuse ou à l’anguille sur les étangs, elles servaient également pour le fret. Ainsi les matières produites à l’intérieur des terres comme la laine, le bois, le vin, étaient ramenées dans les villes ou sur la côte pour être accessibles à un large ensemble de la population et s’exporter sur tout le littoral.
Si vous en croisez sur votre route, saluez-les bien bas, elles le méritent.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée