Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Cavalaire : Pins Parasols et petite colonie Grecque

Cavalaire sur Mer, port antique....

Cavalaire est un bon mouillage (organisé) et un port aux pontons d'accueil calmes malgré l'animation des quais le soir. Si ce n'est pas un village "typique", c'est une station qui "ne se la joue pas". Rare.

 

Sur ce genre de côte, soit on navigue à plus d'un mille du bord pour voir le splendide arrière-pays des Maures, soit on rase des cailloux à portée de cigale pour profiter des criques transparentes, odorantes et stridulantes. Attention aux roches traîtresses au Dattier, à la Malpagne et au cap Nègre ! Autrement, sauf dans les zones protégées entre la pointe du Trésor et celle de Cavalaire et entre les plages de Gigaro et de Pampelonne C'est entre les zones protégées entre la pointe du Trésor et celle de Cavalaire et entre les plages de Gigaro et de Pampelonne que vous pouvez trouver de superbes criques aux eaux transparentes où y plonger est une obligationon voit surtout des villas qui ont poussé partout et que les pins parasols masquent autant qu'ils le peuvent.
Dans le premier cas, de là-haut, trois cents millions d'années vous contemplent Que le nom de Maures vienne de la couleurs brun-rouge des terres (même étymologie que marron), des Sarrasins (les Mauresques, la Mauritanie) qui occupèrent l'endroit au cours des VIIIe et le IXe siècles ou du mot également arabe Al Manara (le phare) qu'on retrouve à l'Almanarre près de Hyères, peu importe. La position élevée, la teinte des roches ou l'histoire convergent pour décrire cette crête de roches très anciennes, bouleversées par des compressions titanesques, cuites et recuites par le volcanisme, qui culmine à La Sauvette (780 m) pour s'abaisser au-dessus de Cavalaire jusqu'à environ 500 m.


LE ROI DES MAURES

Le roi des Maures, c'est le chêne-liège dont certaines forêts possèdent des spécimens de plusieurs siècles. Grâce à leur écorce dont on fait les bouchons, ils résistent au feu et protègent ainsi les massifs de ce fléau. C'est pourquoi les incendiaires qui travaillaient à faire déclasser les zones agricoles en terrains constructibles œuvraient juste après le démasclage quand le tronc est nu. Mais cela n'existe plus
Et, en bord de mer,L'entrée du port de Cavalaire dans le massif des Maures, face à la mer et à ses mouillages le prince est le somptueux, l'immense et fragile pin parasol, autant dire une allumette géante dans des vapeurs d'essence lorsque le plein été exhale les sucs du maquis et les résines des troncs. Avant le carénage annuel, venez arpenter les Maures au printemps quand les orchidées sauvages, les cistes, les genêts et les asphodèles mettent de vives et éphémères couleurs dans ce vert éternel.
Que vous veniez juste de doubler le cap Lardier ou le cap Cavalaire, vous découvrez soudain une baie avec une large plage en arc jaune et, après la nature sauvage, l'urbanisme de villégiature, ici plutôt réussi.

DE L'OUBLI AU REVEIL
Mais vous qui vous apprêtez à débarquer pacifiquement à Cavalaire-sur-Mer, sachez qu'avant de s'appeler "Heraclea Cacabaria" du temps d'une petite colonie grecque, "Cacabaria" à l'époque gallo-romaine, le port La criée sur le port de Cavalaire sent bon le poisson frais et les embrunsétait déjà utilisé par des marins deux mille ans avant notre ère.
Des fouilles ont mis en évidence l'Oppidum de Montjean à 460 m au dessus du port actuel, où vivaient des Ligures, vers -800 et une villa romaine à Pardigon, tout près de la plage ou peut-être faute de place au port, vous devrez mouiller sur les coffres.
Mais c'est au Moyen-âge que "Cavalairo" eût son heure de prospérité : très bon abri par mistral comme par vent marin (la Marinade, dit-on ici) c'est là que viennent mouiller un grand nombre de bateaux. Malgré les pirates barbaresques qui rôdent dans les parages comme à regret de leur présence permanente passée, malgré la peste noire qui frappe à plusieurs reprises ici comme ailleurs sur la côte, Cavalaire survit. Et prospère, même. Jusqu'à ce que la colonie Génoise importée à Saint-Tropez ne fasse de cette commune presque morte (voir pages 8 à 11) une cité si bien protégée, un port si moderne et une concurrente commerciale si dynamique que Cavalaire s'endort dans l'oubli.
Comme pour Sainte Maxime, il lui faudra attendre la mode des bains de mer sous le Second Empire puis l'arrivée du train dans les premières années du XXe siècle pour que le tourisme balnéaire lui offre l'occasion de redorer son blason en forme d'hippocampe.

 

Christophe Naigeon


LA CROIX VALMER
LYON'S CLUB OU COLONIE DU BEAUJOLAIS

Le village de "La Croix" devenu récemment La Croix Valmer, ne doit sa prospérité ni aux Grecs, ni aux romains ni aux Ligures. Des investisseurs lyonnais, au tournant du XXe siècle y ont vu un site propice au développement d'une station chic où les bourgeois de la cité des soyeux viennent se mettre au chaud et au sec l'hiver. Les villas se construisent et les hôtels de luxe empilent leurs chambres avec vue sur la baie et les îles d'Or : Hôtel d'Angleterre, Hôtel des Missions Africaines, Grand Hôtel il y a même un boulevard des hôtels ! Il y aura aussi un sanatorium, Sylvabelle, où l'on soigne par le "bon air".
Mais les mêmes Lyonnais soignent aussi par un bon "pot de vin" puisque, forts de leur expérience dans les vignobles du Rhône et du Beaujolais, ils créent ici la Société Lyonnaise du Domaine de la Croix de Cavalaire. Que mes poumons ignorent ce que fait mon foie

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée