Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

 

Destination Malte… suite

Cinquième jour – Matin

POPEYE, SAINT PAUL & Cie

C’est l’aube. Le flux d’Ouest nous favorise. Les voiles sont du bon côté pour voir la côte qui s’éclaire et restera toute la journée sur tribord. Après avoir franchi le chenal du Nord, et contourné Commino par la face Nord-Est, nous traversons le chenal Sud vers l’île de Malte.Malte : Les voiles sont du bon côté pour voir la côte qui s'éclaire et restera toute la journée sur tribord. Après avoir franchi le chenal du Nord, et contourné Commino par la face Nord-Est, nous traversons le chenal Sud vers l'île de Malte.

A trois heures et 2 milles, Marfa Point, le port maltais des ferries, à neuf heures et 50 milles, la pointe Sud de la Sicile, à  midi tout près, Ahrax Point – la Dragunara –  (35°59’53.32N-14°22’1.44E), premier contact avec l’île-capitale.

Très vite derrière ce cap s’ouvre une large et profonde baie, Mellieha Bay, un site dont les aménageurs de ports de plaisance rêveraient chez nous : 2.000 anneaux au moins ! Pour l’instant, un mouillage dans une zone basse avec une grande plage, à la fois station balnéaire, zone agricole et réserve naturelle.

L’intérêt est ailleurs, surtout pour les enfants du bord. S’ils acceptent de marcher un kilomètre pour traverser cette partie resserrée de l’île, ils arriveront à Anchor Bay, autrement dit Popeye’s Village côte Ouest, à 35°57’37.76N-14°20’29.63E.

Nous poursuivons vers La Valette. A 35°57’59.30N – 14°24’11.86E droit devant, l’île Saint-Paul, lieu fondamental dans l’histoire religieuse de Malte. La baie, juste derrière, est un autre bon abri, surmonté de tours de guet et de fortifications. C’est aussi un haut lieu de l’aquaculture marine dont on voit les fish farms flottantes. Attention aux quilles et hélices !!!

Cinquième jour Après-midi

&ARRIVEE CHEZ LES CHEVALIERS

Forte émotion que cette arrivée ! De la mer, ce n’est qu’une suite indistincte de murailles, citadelles et forts bâtis de cette pierre jaune, confondus avec les maisons des cités anciennesMalte : De la mer, ce n'est qu'une suite indistincte de murailles, citadelles et forts bâtis de cette pierre jaune, confondus avec les maisons des cités anciennes.. Seules les églises surpassent de leurs clochers en dômes, en tours ou en pointes, la masse horizontale de pierres.

Effet voulu des bâtisseurs qui voulaient troubler la perception des envahisseurs en masquant par une sorte d’effet d’optique l’entrée de cette rade exceptionnelle.

Une rade ! Neuf, devrait-on dire. Réparties en deux groupes, cinq au Sud, quatre au Nord, de part et d’autre d’un cap qui occupe dans cette géographie la place de la double barre dans le € de l’Euro et porte la citadelle de La Valette.

Venant du large, face au fort Saint-Elme bâti au bout de cette presqu’île, nous avons le choix : à gauche, Grand Harbour, à droite Marsamxett Harbour.

Marsamxett est un long couloir ouvert sur quatre creeks comme on dit ici. Trois sont des ports de plaisance totalisant un millier de places.

On est dans la ville moderne, près de la ville ancienne. Transports, boutiques, restaurants, bus, taxis terrestres et coches d’eau, tout y est. Sauf l’atmosphère maltaise.

Nous avons la chance de naviguer en mai. La Grand Harbour Marina demandée par la VHF 13 nous trouve une place dans la Dockyard Creek, face à la citadelle, au cœur des Trois cités, l’âme de Malte populaire, devant le musée de la marine dans le port historique de voiliers. Exceptionnel.

Entrer dans la grande baie avec les cargos remorqués, les navires de croisière de trois mille places, passer à portée de canon des forts  Saint-Elme et Ricasoli, contourner le fort Saint-Ange (H.M.S. Sant’ Angelo comme l’appelaient les Anglais tant il ressemble à un cuirassé) et entrer en passant devant les grands yachts dans ce couloir de docks du XVIe siècle pour s’amarrer là où la flotte des Chevaliers appontait… Rien à dire de plus. Le reste se trouve dans tous les guides touristiques pour piétons, ce que nous sommes devenus à partir de cet instant.

Septième jour

ESCALE A MARSAXLOKKMalte : nous jetons l'ancre à Marsaxlokk, le grand port de pêche

Epuisés de forteresses, de palais, et d’églises, pleins d’Histoire et de prospectus, nous avons besoin de la mer. Pour notre dernier jour, nous voguons vers la pointe Sud de l’île, découpée en une suite de baies tranquilles. Nous jetons l’ancre à Marsaxlokk, le grand port de pêche (35°49’2.25N-14°33’40.19»E. Un festival de Luzzi amarrés à leurs bouées, des quais animés avec un marché, des filets, des caisses de poisson… et des guinguettes où nous fêtons la fin de cette croisière maltaise.

 

La Valette

Les Chevaliers de Malte n’ont jamais investi l’ancienne capitale, Mdina, à l’intérieur des terres. Ce qui les intéressait ici, c’était le port dont ils avaient compris les possibilités qu’il offrait et la position stratégique de l’île en Méditerranée.  C’est autour de ces bassins qu’ils commencèrent à construire quais, docks et remparts.

 

Et La Valette ?

C’est sur le mont Sciberras, plus central et plus élevé que Borgo, l’ancienne citadelle, que le Grand Maître français Jean Parisot de la Valette, décida la construction d’une nouvelle ville fortifiéeMalte : C'est sur le mont Sciberras, plus central et plus élevé que Borgo, l'ancienne citadelle, que le Grand Maître français Jean Parisot de la Valette, décida la construction d'une nouvelle ville fortifiée. Il voulait mieux défendre Malte après le siège – victorieux mais terrible – de 1560, mais lui offrir un rayonnement économique et culturel universel.

Francesco Laparelli, architecte de Pie VI, employa 8.000 esclaves et ouvriers à construire entre 1566 et 1570 la ceinture de la ville, des bastions, des fossés profonds et une cale sèche pour les navires.

Le plan de la cité est un quadrillage simple sur le modèle antique et pour permettre une ventilation naturelle durant les grandes chaleurs.

Pas de jardins extérieurs ni espace entre les maisons qui devaient être décorées de statues, équipées de puits et reliées au système de drainage public qu’il fît creuser en sous-sol, dans la pierre des fossés et des canaux. Un concept unique en Europe. Durant la seconde moitié du XVIe siècle Girolamo Cassar, assistant de Laparelli, fit bâtir le Palais des Grands Maîtres, l’Hôpital, les Auberges : huit dédiées à chaque langue de l’Ordre (il en reste cinq dont l’auberge de Castille et Léon, siège du premier Ministre).

Dans un pays qui se veut être le bastion avancé de la chrétienté en monde musulman, il fait construire quantité d’édifices religieux dont la co-cathédrale Saint Jean, église conventuelle des chevaliers avec pour saint-patron Jean Baptiste. Ordre hospitalier, c’est aussi un ordre militaire et religieux. Ses membres doivent être nobles et faire vœu de chasteté et de pauvreté…

Emma Chazelle et Christophe Naigeon
 
Précédent Destination Malte  Suivant Destination Baléares