Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages

 

Golfe du Lion : il y a aussi des rochers

Pour les caboteurs curieux et respectueux, une croisière côtière de Camargue aux Pyrénées est l’occasion de le traverser des milieux très divers. Sans parler des zones lagunaires, très particulières, les eaux maritimes du Languedoc-Roussillon recèlent quatre types d’habitat : la pleine eau, les fonds meubles, les roches sous-marines, les herbiers de posidonie. Cabotages-Coastwise complète ici sa série, à suivre dans nos différentes éditions. A vous de les trouver au fil de vos étapes.

 

Si l’on commence par l’ouest, les schistes de la Côte Vermeille, formées il y a 60 millions d’années sont des roches immergées des Pyrénées. Entre Cerbère et Argelès, la côte offre de très nombreux sites de plongée, notamment dans la réserve naturelle de Cerbère- Banyuls (attention, 65 ha sur les 650 ha de la réserve sont totalement interdits !). On y trouve des récifs coralligènes qui ressemblent de très près aux récifs coralliens des mers tropicales : ce sont des « roches vivantes » constituées d’algues minérales qui construisent des édifices solides de plusieurs mètres de hauteur.

Cap au nord, alors que la côte est devenue plate, on trouve la falaise de Leucate et les roches immergées qui la prolongent. Ce sont des calcaires formés au fond d’un lac d’eau douce il y a 3 à 5 millions d’années.
En suivant la côte, on arrive à Cap d’Agde, monticule basaltique constitué par un volcan qui, pense-t-on, n’a été en éruption que quelques jours (voir notre édition de Cap d’Agde). Un itinéraire de plongée assez facile permet de découvrir des paysages volcaniques sous-marins splendides et une nature très particulière. Ce type de roches se retrouve à Maguelone.

Et, un peu partout le long de la côte mais surtout entre Frontignan et Carnon, on trouve les plateaux rocheux du Languedoc formés de calcaires de dépôt datant d’il y a 6.000 ans, lors de la dernière montée des mers. Ces plateaux, moins spectaculaires que les architectures sous-marines verticales, ont tout de même un grand intérêt pour la plongée, comme c’est particulièrement le cas aux Aresquiers, entre Frontignan et Maguelone. Mais, un conseil si vous vous arrêtez pour plonger, jetez l’ancre juste à côté, dans le sable. Elle tiendra mieux et vous n’abîmerez pas les fonds !

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée