Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Grimaud : Les marinas du bout du monde

Grimaud, port et marina

Au fond du golfe de Saint Tropez, là où les terres marécageuses étaient autrefois qualifiées d'"aigue puta" ou "fanga puta" eau, boue putride ont poussé deux marinas à la fin des années soixante. Bien différentes, elles sont les dépendances maritimes de deux villages perchés sur les hauteurs, bien différent aussi. A vous de choisir.

 

GRIMAUD : SI JOLIMENT GRIME
Architecturalement, Port Grimaud est d'un tout autre intérêt. Il y a là qu'on aime ou pas un vrai travail d'urbaniste. L'idée est de faire une cité lacustre, largement ouverte au public, avec ses ruelles, ses quais pour déambuler et faire du lèche vitrines, son marché sur la place, ses restaurants "sur le port", avec des maisons harmonieusement colorées, des ponts à la vénitienne, une "mairie" de carte postale et une église tour promenade qu'on croirait du XIe siècle. C'est à la fois délicieusement faux et kitch comme un trompe l'œil bien fait, et naturel comme un village "pour de vrai". Quarante-trois ans après sa construction, Port GrimaudPort Grimaud ou la Venise Provençale avec ses nombreux canaux où barques et autres petits bateaux peuvent y naviguer n'a pas pris une ride et reçoit toujours autant de visiteurs, ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes aux habitants quant à leur tranquillité malgré l'interdiction totale des véhicules, y compris les vélos et les patins à roulettes.
Son architecte, François Spœrry, également marin, avait dit en 1966 que cette marina cité lacustre devait être « un village tel qu'il aurait été si les Architectes n'avaient pas existé. Issu du passé, mais en accord avec les hommes et les choses du présent ».
Le succès se mesure aussi au prix des maisons et appartements : il faut débourser 250.000 € pour un deux pièces avec vue sur un canal, et autour d'un million pour une maison avec quatre chambres et un amarrage pour le bateau. La place visiteur si vous en trouvez une est de 35 € en été pour un bateau de 10 m.


UN PETIT GOUT D'ITALIE
Maintenant que vous y êtes, autant en profiter. La vie de Port Grimaud est suffisante pour passer une après-midi et une soirée agréables. Mais un conseil, le matin, prenez le bus pour le vieux village de Grimaud. Beaucoup plus sophistiqué et "CôLe village de Grimaud, hameau haut perché qui domine toute la baietéSudisé" que son voisin Cogolin, Grimaud, berceau de la famille Grimaldi de Monaco, n'en demeure pas moins un ravissant hameau perché sur le piton en haut duquel le château dresse fièrement ses belles ruines et domine toute la baie, comme au bon vieux temps où la Baronnie de Grimaud vassalisait tout ce qui se trouvait en dessous. Maisons mauresques, église des Templiers, c'est pourtant le caractère italien qui domine. Pas par hasard. Jean (Giovanni) de Cossa, noble napolitain dépossédé de ses terres, reçut du "bon" roi René en 1441 la baronnie de Grimaud , le val Freinet et la tour de Saint Tropez.
Aux heures matinales, le village très touristique se réveille et vous laisse le loisir de savourer en paix un café-croissant-journal à la terrasse du bar PMU où chante une fontaine. Si vous traînez jusqu'à midi, essayer pour déjeuner le Café de France, fondé en 1850, également joli monument de gentillesse et de cuisine familiale.

 

Christophe NAIGEON

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée