Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

 

Jean Gau

La mer à gogo !

Je veux chanter Jean Gau, célèbre phénomène / Enfant de Sérignan, dans l’onde son domaine / Affrontant la tempête à la terrible voix / Narguant les océans dans sa coque de noix / Gau, si petit et si grand entre le ciel et l’eau / Audacieux, tout seul, dans son frêle bateau / Unique dans le monde et géant sur les flots.

 

Ces vers de mirliton qui reprennent les lettres du nom de Jean Gau, disent très bien le respect que lui doivent les marins. Neuvième circumnavigateur solitaire depuis Joshua Slocum, 60 ans plus tôt, ce natif de Sérignan (1902) a bouclé son premier tour du monde sur Atom, un Tahiti ketch de 9,14 m en 1957, après 1.300 jours de mer, 23 escales, un nombre incalculable de péripéties, dont la rencontre avec une déferlante géante et un échouage…

 

Jean GauSon deuxième tour du monde, achevé en 1968, lui fera connaître un chavirage au cap de Bonne Espérance et un échouage dans les récifs des Warriors. Quand, en 1973, une énième tempête le fera couler devant Bizerte, Jean Gau, sera sauvé par un berger qui le ramènera sur son âne, épuisé, vers le premier lieu habité.

 

Quelle vie ! Plus attiré par l’eau salée que par le jus de la vigne, lui qui ne connaissait rien à la navigation, commence par une traversée Valras New York. Là, il prend la nationalité américaine et travaille dans des restaurants pour financer ses rêves. A 27 ans, il achète une goélette de 12m, l’Onda. Sa première traversée en solitaire de l’Atlantique, en 1937, s’achève par un échouage en Espagne. Sans se décourager, à la plonge et aux fourneaux, il économise encore pour acheter Atom.

 

Modeste, il n’a jamais fait la Une des médias. Mais il a été, le temps de quelques escales, l’ami de Bernard Moitessier, d’Eroll Flynn, de Winston Churchill… et de milliers d’inconnus qui l’accueillaient partout en héros. A Sérignan, il revenait de temps en temps, fidèle à son village. Mort à Pézenas en 1979, il avait 77 ans, dont plus de 50 passés en mer.

 

Jean Bussières, dans la collection Navigateurs Insolites, lui a consacré un livre.

On le trouve sur la toile.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée