Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

L'Odyssée, poésie, récit ou instructions nautiques ?

La polémique fait rage entre les spécialistes : l'Odyssée, poème épiques écrit par Homère (ou un groupe d'écrivains sous sa houlette) au VIIIe siècle av. J.-C. est-elle œuvre de pure imagination, récit de voyage réel raconté de manière "sybilline", ou bien un mHomère - Marseilleanuel d'instructions nautiques mis en vers pour être mieux mémorisé ?


Nombreux sont les chercheurs qui ont "refait" le voyage d'Ulysse de Troie à Ithaque, livre en main, sur des bateaux tantôt "à l'antique", tantôt modernes, parfois simplement dans la soute boisée de bibliothèques universitaires. De leurs travaux se dégage un consensus : il est possible de retrouver la quasi totalité des lieux et phénomènes décrits par Homère de manière enluminée par la poésie.

Mais de là à penser que le poème d'Homère est en plus un guide nautique, une aide à la navigation d'autant plus facile à utiliser et à transmettre de marin à marin qu'il s'agit de "chants" dont tous ne sont pas à apprendre par cœur.

LE POUR

Ancien directeur du Musée national des Arts et Traditions populaires et du Centre d'ethnologie française du CNRS, Jean Cuisenier, auteur de Le Périple d'Ulysse (Fayard ed. 2003), après avoir suivi ce périple sur un catamaran contemporain et vérifié l'exactitude des indications, il opte pour l'idée du Pilot Chart :

« Mémoriser des passages pour leur utilité pouvait être le fait de marins avisés. A la recherche d'informations pour leurs expéditions lointaines, les gens de mer avaient en effet un intérêt particulier à retenir les épisodes narrant les approches de côte ou décrivant les rivages, les caps, les ports ou les simples mouillages. Comme nous, en pleine mer, cherchant du pont du Tzarambo un point d'atterrissage renommé, qui lisons mot à mot le texte des Instructions nautiques, à haute voix parce que nous sommes en équipage ; pareillement, les pilotes d'autrefois restituaient par cœur, je le suppose, les informations enchâssées dans le métal de ces vers homériques ».

ET LE CONTRE

D'autres chercheurs, comme Claude Calame, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Histoire et Anthropologie de l'Antiquité, n'est pas tout à fait de cet avis : « l'intention poétique du voyage d'exploration imaginaire daMarseille : Draper_Herbert_James_Ulysses_and_the_Sirensns des mondes dont la localisation va des limites du monde habité aux profondeurs de la terre nous éloigne d'instructions nautiques à déchiffrer sous le couvert du récit épique. Les nombreuses mises en scène de récitations aédiques dans le récit de l'Odyssée même indiquent que leur public n'était pas formé de gens de mer, si ce n'est dans la communauté d'utopie maritime des Phéaciens et seulement de manière partielle ! Si le "récit d'Homère" a peu de chances de livrer les informations attendues sous la forme d'instructions nautiques, on pourra retenir la fonction plus générale d'"enseignement" attribuée à cette "dramaturgie" (Calame C.,

L'Odyssée entre fiction poétique et manuel d'instructions nautiques. Un autre aspect de la question homérique, L'Homme 2007/1, N° 181, p. 151-172).

ESSAYEZ DONC !

Alors ? LCarte d'Homère - Marseilleaissons les scientifiques à leurs guerres de Troie mais sachons tout de même que des poèmes courts et des chansons de marins écrites en Egypte ancienne se sont révélées être des instructions nautiques précises indiquant à quelle époque de la lune appareiller, dans quelles conditions favorables doubler tel cap ou franchir tel détroit, quelle cap suivre sous les étoiles, comment trouver l'abri sûr.

Avant Gutemberg, la culture se transmettait oralement. Comme il y avait de l'instruction morale dans les contes racontés aux enfants, il y avait des instructions nautiques cachées dans les chansons qu'on chantait aux marins.

C'est toujours plus facile à retenir. Essayez d'apprendre par cœur le Bloc Marine

Christophe Naigeon

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée