Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

La ville d'Agde aux rivages inaccessibles

Agde, la belle inaccessible
La vieille cité Agathoise ne peut guère être considérée comme une escale. Pas de pontons d'accueil ou presque , il faut donc faire étape au Cap d'Agde et prendre un vélo.
 
C'est un peu frustrant
Cependant, la croisière sur l'Hérault jusqu'à la vieille cité agathoise vaut la peine d'être tentée au moteur et à petite vitesse pour profiter du charme de cette jolie incursion en eau douce.
Si votre tirant d'air est inférieur à 10 m, vous pourrez aller jusqu'aux quais de basalte qui forment l'ancien port d'Agde, au cœur de la ville. Mais là aussi, faute de ponton flottant sur la rive droite, il est à peine pensable de faire escale. Sur la rive gauche, des restaurants flottants ont été installés et donnent envie de s'y arrêter. Alors ?
 
Comme au Grau d'Agde, les quais d'Agde ne sont pas accessibles aux plaisanciers.
On se prend à rêver d'un accueil pour une vingtaine de petits bateaux (voir photo) Ce serait si agréable de faire halte une heure ou deux, le temps de flâner dans les ruelles de cette ville historique où chaque détail est une évocation : sculptures de pierre noire, portes de bois joliment patinées, perspectives étroites sur des maisons tantôt en roche volcanique nue, tantôt chaulées à l'italienne, des pans de petits palais des temps de fortune, des demeures bourgeoises un peu sur le retour, des maisons prolétaires rapetassées, des blocs entiers joliment refaits, des trompe l'œil grandioses, du linge aux fenêtres pour mettre de la couleur, et une vie de quartier gouailleuse et que la mode n'est pas encore venue standardiser, "Côté-Sudiser" comme le Panier à Marseille ou l'ancien quartier des pêcheurs à Saint Tropez

UN MUSEE AU CHARME DESUET
Dans l'une de ces ruelles (suivre la signalétique), abrité par l'ancien Hôtel de la Charité créé par l'évêque d'Agde Louis Fouquet, se trouve le Musée Agathois.Visite d'Agde en dehors du port, le musée de la ville d'Agde Contrairement à son frère le Musée de l'Ephèbe au Cap d'Agde qui jouit d'une muséographie contemporaine, celui-ci est délicieusement kitsch, vieillot à souhait, mais qui a fini par être lui-même un musée de la muséographie
Tout à fait charmant, in donne une belle idée de la vie bourgeoise et maritime des XVIII et XIXè siècles. Personnages de cire, reconstitution de salons, cuisines, ateliers, de cabines de bateaux, un charme désuet et un attrait certain pour les enfants (ouvert tlj de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, tarif 4,50 €, nombreuses réductions.
Tél : 04 67 94 82 51).
Alors, en attendant d'y venir peut-être un jour en bateau, amarrez-vous dans le port du Cap d'Agde et louez un vélo : Passion-Cycle, Résidence Port Richelieu IV, avenue des Sergents, tél 04.67.51.14.21. Longez les plages vers le Grau d'Agde, remontez par la piste cyclable le long de la rive gauche jusqu'à la ville phocéenne en passant par l'Agenouillade.
S'il fait chaud, la fraîcheur des terrasses de cafés sous les platanes de l'esplanade vous récompenseront de vos efforts à l'arrivée.
 
Christophe Naigeon
Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée