Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages

 

Les chalets de Gruissan

Gruissan, ses bateaux, ses chalets

Dans les célèbres chalets de Gruissan plage, 80 familles vivent à l’année. Une vie qui reflète un engouement pour le côté “cabanes” et la sauvegarde d’un patrimoine. En outre, les habitants trouvent dans ces constructions atypiques une communion avec les éléments et une vie communautaire inédite. Deux familles racontent leur bonheur.


Plantons le décor : 1.300 chalets de bois sur pilotis s’alignent face à la merA Gruissan, les chalets de bois sur pilotis s'alignent face à la Méditerranée. La plupart sont occupés seulement l’été ou six mois par an. Mais 80 familles de propriétaires amoureux du lieu vivent toute l’année dans ce décor de cinéma, immortalisé par le film de Beinex “37,2 ° le Matin”.

La famille Estrade acquiert un chalet en 1996. Christine se souvient : « C’était un coup de foudre. Ce lieu possède à la fois des airs de ville fantôme du Far West par grande tramontane en hiver, des airs de Floride à l’intersaison – avec les jeunes et beaux surfeurs ou les 800 véliplanchistes qui décorent la plage de leurs voiles multicolores pour le défi Wind – des airs de “congés payés 1936” en plein été avec le flot incessant de touristes en famille, les parties de pétanque et les barbecues, bref une ambiance différente au fil des saisons ».

 

Même euphorie chez Anne Votovic. Elle achète avec son compagnon un chalet au début des années 90. Elle y vit aujourd’hui avec ses deux enfants. « Nous n’avons hésité une seconde à habiter dans cette contrée, certes isolée mais solidaire et surtout, chaleureuse. On ne se sent obligé de rien, aucun contrôle social, et une beauté ! Chacun sait la luminosité, les vagues, la nature sauvage, la vue » L’absence de clôture procure un sentiment de liberté et de grand espace, accentué par le vent, omniprésent.

 

Le chalet de la famille EstradeA Gruissan, entre plaisance et villégiature est une véritable maison de 100 m2 sur deux niveaux : trois chambres et une pièce à vivre pour deux adultes et deux enfants. Malgré son amour pour le bois, sauf la terrasse et l’intérieur, la famille l’a habillé de PVC pour le protéger du vent marin chargé d’embruns salés. Mais ce que l’on voit de la fenêtre compte au moins autant que l’habitat lui-même.

« Nous voyons au premier plan des terrains de beach volley, la murette de la “promenade”, la plage, un petit poste de secours sur pilotis et enfin la mer, la bouée cardinale et l’horizon, raconte Christine Estrade, de temps en temps des cerfs-volants, souvent des goélands, des courlis ou des sternes, fréquemment des petits bateaux de pêche ou le week-end des voiliers qui régatent. Et lorsque nous partons travailler en hiver, des flamants roses sur l’étang. »

 

Pourtant, les « chaletains », dixit Anne Votovic, doivent respecter un cahier des charges initialGruissan ville portuaire et touristique : une grande terrasse, pas d’habitation en bas, des croisillons en guise de garage (Ndlr : pas toujours respecté, voir les photos).

« La vie libre et à la fois chaleureuse, solidaire comme dans un village est un vrai luxe dans nos sociétés actuelles. Je pourrai en parler des heures mais s’il y a bien un endroit à préserver et où ces valeurs peuvent encore s’exprimer, c’est ici D’un point de vue familial, amical et associatif, nous avons reconstitué une tribu assez rare ».


Sources
« Gruissan » de Claude Fagedet
Famille Estrade, famille Votovic.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée