Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

 

Mouillages

Bientôt la fin des forains

Presque deux mille bateaux (1.935) sont au mouillage une journée d’été moyenne sur la côte méditerranéenne française continentale et en Corse, tel est l’un des résultats d’une étude lancée par la Préfecture maritime de Méditerranée rendue publique en mai dernier (http://www.premar-mediterranee.gouv.fr). En voici quelques éléments qui indiquent que l’on va vers la réglementation.

 

Une batterie d’observations menées au cours de l’été 2009 avec l’aide de photographies aériennes et des comptages des sémaphores a permis aux services de l’Etat de se faire une idée de la pratique du mouillage.
Comme on pouvait s’y attendre, l’immense majorité des mouillagesTrop de mouillage ? un problème constant en mer , pensez à ce qu'il y à sous votre bateau n jetant l'ancre.... concerne la région PACA (1.391), puis la Corse (453) et enfin le Languedoc-Roussillon (91). En regardant de plus près, la bande de côte entre Giens et Nice est la plus fréquentée, avec un record diurne de 263 bateaux entre le Cap Lardier et la pointe des Salins à Saint-Tropez !
Sinon, en moyenne, c’est la rade d’Hyères qui remporte la palme, Porquerolles y étant pour l’essentiel : 200 mouillages de jour pour 140 de nuit.

De jour ou de nuit ? Certains sites sont plutôt “nuit”, d’autres “jour”. Si Pampelone voit les yachts entre l’heure de l’apéro de midi et le moment où il faut aller se faire voir devant chez Sénéquier, certains sites sont fréquentés par des plaisanciers de croisière : Toulon, Ajaccio, Calvi et l’Ile Rousse. Pour Toulon, c’est la preuve qu’il s’agit d’un bassin à réputation plus nautique que touristique. Quant à la Corse, rien d’étonnant, on n’y va pas avec un pêche-promenade. Ancre et chaîne de mouillage en Méditerranée, un fléau  ?
Voile ou moteur ? Le moteur l’emporte de la Côte Vermeille jusqu’à la Côte Bleue. De Marseille à la Rade d’Hyères, la voile l’emporte très largement. Puis c’est l’effondrement : de Cavalaire à Cannes, le moteur prend le dessus. Nice et Monaco sauvent l’honneur de la voile.

La taille des bateaux ? L’étude ne présente, hélas, que trois classes : les moins de 6m, les plus de 30m et les autres. Mettre dans la même baignoire les bateaux de 6,50 qui rentrent dans des recoins de calanques et des yachts de près de cent pieds capables de boucher la plage d’Argent n’est pas très opérationnel

Organiser les mouillages ? C’est dans l’air. Les Zones de Mouillages Organisés (ZMO) ne sont pour l’instant que sept en Languedoc-Roussillon, huit en PACA et onze en Corse. La Corse du Sud est championne avec près de deux mille postes, Bouches du Rhôn e et Var, loin derrière. En revanche, le Var est recordman absolu (cinq fois plus que la totalité des autres) des amarrages en Autorisation d’Occupation Temporaire (des corps-morts “sauvages” peu à peu légalisés).

L’ancre sera de plus en plus bannie. Elle n’a rien pour elle : elle abîme les fonds, elle implique de grands espaces d’évitement, elle crée des conflits entre plaisanciers, elle est parfois peu sûre. Un corps mort ou un ancrage écologique règlent ces problèmes.
Bien que les contextes soient bien différents sur la côte rectiligne et les lagunes du Languedoc-Roussillon, les services de l’Etat sont bien décidés à ce que le développement de la plaisance ne se fasse pas au détriment de l’environnement, des paysages côtiers, des autres usagers du littoral. Selon les cas, les mouillages seront purement et simplement interdits, contrôlés ou organisés. Et, sans que cela soit dit explicitement, payants “en échange d’un service”. Un anneau solide en est un
On aura compris quand on lit que l’étude insiste sur le fait que “le mouillage n’a pas vocation à répondre à l’insuffisance structurelle de places dans les ports mais devrait s’intégrer dans une politique portuaire globale”. Notre nombre et l’irrespect de certains pour la mer auront raison de la joyeuse anarchie du mouillage forain.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée