Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée

Rechercher sur cabotages.fr

Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages

Les vidéos de Cabotages

Arles Rhône 3

Suivez l’aventure !

Les vidéos d'Arles Rhône 3

 

Paulilles, l'ancienne dynamiterie

La côte Vermeille … merveille

La chaîne des Albères, à l’est des Pyrénées, plonge en Méditerranée dans un paysage de contrastes où les vignes en terrasse surplombent les ports de pêche : c’est la Côte Vermeille, très découpée et montagneuse, qui fascina Brayer, Derain, Matisse et Picasso. Elle se caractérise par une succession de lignes de crêtes et de points hauts souvent marqués par la présence de forts, tours à signaux et batteries.


Cabotages.Méditerranée- Mouillage en Méditerranée le long de la Côte Vermeille, à PaullillesLe Conservatoire du littoral préserve le caractère pittoresque de la Côte Vermeille et sa mémoire en réaménageant le site de Paulilles, en partenariat avec le Conseil général des Pyrénées Orientales.
Territoire façonné par la nature et l’histoire, l’anse de Paulilles offre de multiples visages. De la côte rocheuse à la côte sableuse, schistes rouges, sables blancs et galets multicolores bordent les eaux claires de cette baie. Véritable amphithéâtre marin abrité par les caps Béar et Ullestrell, l’anse de Paulilles recèle une richesse aquatique insoupçonnée. Un herbier de posidonies, bien que relativement pauvre dans ces eaux, offre gîte et couvert à toute une faune méditerranéenne. Coquillages, crustacés et poissons y abondent.

L’INVENTION D’ALFRED NOBEL
Quelques bâtiments conservés de l’ancienne dynamiterie, installée en 1870 après la chute de Sedan, gardent mémoire d’une activité industrielle qui aura duré plus d’un siècle : nous sommes en 1870, un peu partout en Europe résonne le bruit des bottes. Dans le monde, de grands travaux de génie civil sont en cours et la colonisation de l’Afrique commence. Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, puissant explosif plus stable que le nitroglycérine du Salaire de la Peur, n’a pas encore créé le célèbre prix qui récompensera, à partir de 1901, les hommes et les femmes qui font progresser la recherche et la société.
L’anse de Paulilles est à terre un territoire viticole, et en mer une baie paisible où pêchent les marins de Collioure, de Port Vendres, de Banyuls et de Cerbère. Situé à l’extrême sud de la France, loin des zones de combat, le site est un emplacement idéal pour installer une usine de poudres et d’explosifs militaires.
Abrité par les caps Béar et Ullestrell, défendu par la place forte de Port Vendres, il offre un embarcadère sûr, indispensable à ces transports dangereux qui, à l’époque, sont exclusivement effectués par voie maritime. Sous la conduite de Paul Barbe, homme politique influent associé à Alfred Nobel, sort de terre un ingénieux complexe industriel.

UNE USINE, UNE COMMUNAUTE
Cabotages.Méditerranée - l'ancienne usine de dynamiterie à PaullillesUne communauté autarcique va s’y développer : les ouvriers, anciens viticulteurs pour la plupart, vécurent ainsi à l’écart des ateliers, dans un petit hameau doté d’une école et de jardins familiaux. A cette époque, malgré la fréquence des accidents liés aux explosions, règne la paix sociale.

Cabotages.Méditerranée- Conservatoire du Littoral

Dans les années 1930, favorisé par une solidarité forgée par le danger et l’exercice d’une activité pénible, apparaît un puissant syndicalisme. A l’issue de graves explosions endeuillant la communauté, les ouvriers de la dynamiterie prennent l’initiative de grèves importantes.

Le site sera modifié en fonction des besoins de production, des inondations, des explosions, mais on repère aujourd’hui encore la centrale vapeur, les ateliers d’encartouchage, le château d’eau… La maison du directeur était prudemment en recul et en hauteur pour échapper aux crues du Cosprons ; aujourd’hui, maison de site, elle accueille les visiteurs. L’usine ainsi reconvertie garde trace de son passé et porte « l’avenir d’une mémoire».
L ‘anse de Paulilles est un charmant mouillage à l’abri de la Tramontane. Mais attention aux posidonies, jetez l’ancre là où l’au est claire et donc le sable nu.

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée