Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Port Cros : Un jardin secret posé sur la mer

Port Cros parc marin de la Méditerranée

Port Cros "la Secrète" est la plus petite des trois Stœchades. A 8 milles de la côte, c'est un archipel dans l'archipel avec Bagaud, le Rascas et la Gabinière. Cette terre ceinte d'une bande marine accessible aux seuls bateaux propres est le premier parc insulaire et marin de la Méditerranée.


Dans la Grande Passe, l'îlot de Bagaudl'îlot de Bagaud, l'une des trois Réserves Intégrales de Port-Cros, royaume des rats noirs, est, avec les rochers de Rascas et de La Gabinière, l'une des trois Réserves Intégrales de Port-Cros. Passez au large, elle gardera son mystère boisé de 60 ha.

En doublant sa pointe sud pour rejoindre la baie de Port Cros, la passe du sud-ouest conduit à l'anse de la Fausse Monnaie dont le nom éveille l'imaginaire. Puis on arrive au petit port (75 places à quai, 42 bouées). Pas de problème de tirant d'eau, le nom de Port Cros a sa profondeur pour origine ("port creux"). L'accostage autrefois périlleux par mer forte est désormais facilité par un rehaussement du quai.

En bordure du port, les maisons aux couleurs pastel rose et jaune et les palmiers adoucissent la masse sombre de la forêt qui couvre 500 des 650 ha de l'île.

Y compris des agents du Parc, Port Cros compte une petite cinquantaine d'habitants permanents dont l'activité est en partie liée au tourisme : un hôtel, cinq restaurants, une boutique de souvenirs, le club de plongée. On y découvre aussi une église et l'école qui accueille moins de dix élèves en classe unique.

Et, si le village bénéficie de l'eau courante depuis les années soixante, il n'y a pas d'éclairage public. Alors restons là une vraie nuit quand les visiteurs jusqu'à 3.000 par jour ont rembarqué. Le mouillage est en grande partie interdit sur les 1.200 ha marins du site mais idéalement autorisé dans la Baie de Port Man.

Pour la baignade, pas de bicyclettes pour se rendre aux trois petites plages très fréquentées à une demi-heure du village : au nord La Palud, au sud-ouest la plage du Sud, à l'est, Port Man.

L'environnement exceptionnel et les sentiers d'interprétation aménagés par le Touring Club, proposent cependant à d'autres plaisirs au randonneur émérite comme au simple curieux. Une balade de trois heures nous invite ainsi sur le sentier des crêtes. Les moins en jambes ou les plus rêveurs pourront choisir un circuit d'une heure vers le vallon de la Solitude ou un parcours de trois quarts d'heure consacré à la flore et la forêt.

Car Port CrosLe port de Port Creus, est un petit port (75 places à quai, 42 bouées) de Méditerranéé n'est pas un caillou. Sur les roches métamorphiques anciennes de gneiss et micaschistes qui sont le socle de l'archipel, la végétation est très dense, sans doute grâce aux sources. Maquis, pins d'Alep, chênes verts, oliviers sauvages, arbousiers, griffes de sorcières et autre stœchas (herbe à chat) offrent leurs fragrances mêlées aux nombreuses espèces d'oiseaux protégés comme le rarissime puffin, oiseau nicheur qui en fait son domaine unique.

Côté mer, Port Cros est classé Top 40 des plus beaux sites de plongée du monde. Plus modestement, munissez-vous d'un masque et d'un tuba pour suivre un sentier sous-marin de 30 à 40mn de randonnée palmée : mérous, barracudas, girelles et bancs de saupes broutant l'herbier de posidonie qui peut s'étendre jusqu'à 40 m de profondeur.

La Maison du Parc qui tient lieu de Capitainerie renseigne sur ces visites et propose la visite d'une exposition passionnante au Fort de l'Estissac sur les milieux marin et sous-marin que viendra compléter l'Aquascope.

La mission de conservation s'étend également au patrimoine militaire. Le Parc propose un circuit des forts : le Moulin, l'Estissac, l'Eminence, Port-Man, la Vigie, plus ou moins restaurés. Une manière d'entrer dans l'histoire de l'île, mille fois conquise et austèrement protégée.

Emma Chazelles

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée