Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Port Napoléon, au fond du golfe de Fos sur Mer

Tous les services au fond du golfe de Fos

Vous avez choisi de pousser vers le fond du golfe de Fos et vous avez raison. Vous allez perdre quelques préjugés. Après avoir tourné bien large autour des bouées du Rhône (en hiver, en plus des bancs de sable, attention aux troncs d'arbre charriés par le fleuve), restez bien sagement dans le couloir de navigation occidental entre la côte (ne pas la serrer de près) et le chenal des navires de commerce.

 

Là, bien à l'abri dans la zone des "petits" où vous croiserez quelques chalutiers suivis de leurs nuées de gabians, vous entrez dans un univers que les croiseurs connaissent mal. C'est dommage, car il gagne à être connu ce curieux mélange-cohabitation de la nature la plus sauvage et de l'industrie la plus lourde dans lequel se glisse modestement l'homme avec ses cabanons, ses guinguettes et ses barques plates.

RESPECTEZ LES CHENAUX

En piquant Nord-Est après la bouée de Roustan Est, vous allez parcourir presque cinq milles le long de la plage Napoléon, faite des sables très fins charriés par le fleuve et domaine du char à voile et des sports de glisse.Port Napoléon : En piquant Nord-Est après la bouée de Roustan Est, vous allez parcourir presque cinq milles le long de la plage Napoléon, faite des sables très fins charriés par le fleuve et domaine du char à voile et des sports de glisse En arrivant dans la "poche" que constitue le fond du golfe, un choix s'offre à vous. Soit vous traversez le chenal en incurvant votre trajectoire vers l'Est et faites route vers Port-de-Bouc, Martigues et l'étang de Berre (voir en pages suivantes), soit vous contournez la pointe du They de la Gracieuse et repartez plein Ouest.

Encore une fois attention ! Ne serrez pas la côte. Faites bien le tour des bouées cardinales GE et GN et restez dans les chenaux de navigation balisés. Sur bâbord, s'ouvre une petite baie. C'est un bon mouillage par vents d'Ouest, Sud et Est si votre charrue croche bien dans les fonds limoneux. Gardez un œil prudent sur le sondeur et, si possible, ayez un(e) équipier(e) à l'avant car il y a ici un phénomène qu'on ne trouve pas le long des plages : il y a de petites "falaises" de sable sous-marines qui font de brusques trottoirs sur lesquels on se plante comme sur des rochers (moins de dégâts toutefois).

Regardez la carte des fonds, on passe de 6 m à 1 m sur la longueur d'un bateau.

ENTREZ DANS UN AUTRE MONDE

Deux milles après la pointe, vous arrivez dans l'alignement parfait d'une digue de près d'un mille (digue Saint-Louis, évidemment). Si vous laissez le feu rouge sur votre bâbord, vous vous engagez vers Port Saint-Louis-du-Rhône. Si, un demi-mille avant le musoir vous virez de 15° environ vers le sud vous pouvez vous engager entre les bouées rouges et vertes qui balisent l'étroit chenal vers Port Napoléon.Port Napoléon : un demi-mille avant le musoir vous virez de 15° environ vers le sud vous pouvez vous engager entre les bouées rouges et vertes qui balisent l'étroit chenal vers Port Napoléon.

Et là, vous allez comprendre ce qu'on vous a dit dans les lignes précédentes et que vous n'avez peut-être pas cru : à quelques mètres de chacun de vos bords, des pêcheurs à pied ont de l'eau jusqu'aux cuisses, sont assis parfois même sur des pliants, et leurs fils plongent là où votre coque glisse tranquillement sans alarme de sondeur.

Etonnant et un peu inquiétant. Mais pas de souci, quand vous verrez la taille des bateaux dans Port Napoléon, vous comprendrez aussi que votre mouille-cul préféré n'avait rien à craindre pourvu qu'il suive le droit chemin.

Vous y êtes. Un abri qui protège de tout sauf du vent. Et aussi une réalisation dont beaucoup de ports pourraient s'inpirer (on pense à Sète, à Port-la-Nouvelle et à d'autres qui ont d'importantes friches industrielles et un large hinterland). Une occasion que Port Saint-Louis-du-Rhône a su saisir : des terrains plats à réaménager, des chenaux sécurisés, des autorités locales motivées, des programmes européens d'aide à la réhabilitation économique... tout y était pour que ça réussisse.

UNE ZONE TECHNIQUE UNIQUE

L'idée est venue du Nord de l'Europe, des migrateurs saisonniers qui savent ce que beau temps veut dire.

Quitter Londres, Amsterdam ou Bruxelles et être quelques heures après sur la belle bleue, le rêve devenait possible :  un coup de fil et le bateau est mis à l'eau. Des outils de levage peuvent manipuler de très grosses unités, y compris les plus grands catamarans.Port Napoléon : Port à sec - un coup de fil et le bateau est mis à l'eau. Des outils de levage peuvent manipuler de très grosses unités, y compris les plus grands catamarans

Des travaux à faire ? Tous les corps de métier sont là pour faire le travail pendant l'hiver. Une restauration importante ? Des hangars immenses et surveillés, la possibilité d'entreprendre un chantier de plusieurs années s'il le faut.

Sur place, on peut manger et dormir dans des petits bungalows simples et pas chers, ou dans son camping car.

Le chantier a le label "port propre", on s'y promène en vélo ou en voiture électrique.
Port à sec et port à flot, c'est aussi un lieu de vente et d'achat de bateaux neufs et d'occasion, bureau d'expertise à l'appui.

Christophe Naigeon
Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée