Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Beaucaire : L'escale à marquer d'une pierre blanche

Beaucaire :L'escale nautique à marquer d'une pierre blanche

Après des heures de navigation solitaire, l'arrivée à Beaucaire est comme une explosion de civilisation : toutes les couleurs en plus du vert des arbres et de l'eau et du bleu de la bande du ciel qui a lentement défilé au-dessus de nos têtes. Tous les sons après le clapotis du sillage et le ronron du moteur. Le port en pleine ville avec ses cafés, ses badauds, la musique de la cité qui fait la fête le batelier en est tout étourdi. Ce n'est pas nouveau.


Déjà, du temps où elle s'appelait Ugernum et qu'elle était au carrefour du Rhodanus et de la Via Domitia, les Romains y faisaient des affaires dans ce grand espace d'échanges en forme de delta entre Nîmes, Avignon et Arles. Son nom a changé, mais béu caire, le beau caillou en occitan, est restée marquée d'une pierre blanche sur le chemin des commerçants de toute l'Europe.

Beaucaire : Son nom a changé, mais béu caire, le beau caillou en occitan, est restée marquée d'une pierre blanche sur le chemin des commerçants de toute l'Europe

ON Y FAIT LA FOIRE EN TOUTE FRANCHISE

Après l'An Mil, alors que la fin du monde annoncée n'avait pas eu lieu, les échanges ont pris un phénoménal essor. En 1168 des textes signalent le très important marché de Beaucaire qui se tient le 22 juillet de chaque année. Ce marché devient officiellement une foire en 1217 par décret du Comte de Toulouse. Le succès est d'autant plus important et rapide que le décret précise "que toutes les marchandises qui sortiraient de cette foire seraient affranchies de tout droit". La Foire dite de la Madelaine est ouverte au son de la trompe le 21 juillet à minuit. La franchise et le débarquement des marchandises peuvent commencer pour, officiellement, trois jours. En fait, elle s'allonge jusqu'à dix jours, contrariant ainsi les affaires du Fermier du Languedoc, chargé de collecter les taxes. Pourtant, le privilège est maintenu et on vient du monde entier pour faire des affaires seulement interrompues par la peste de 1720 et la Révolution de 1798.

On y vend des produits alimentaires, céréales et salaisons, et des objets utilitaires comme les clous, les savons, et les bois de service, mais aussi soieries et fines dentelles,Beaucaire, route fluviale importante pour le commerce en Méditerranée draps de Bedarieux et toile de Grenoble. Le mètre étalon garant pour tous les drapiers d'une mesure commune est enchâssé dans le mur extérieur de l'hôtel de ville.

On déambule sur la belle promenade du Pré et les auberges bruissent d'une clientèle abondante. Cela dure jusqu'au milieu du XIXe siècle : en 1842, cinquante-deux navires, dont deux génois, cinq sardes, un espagnol et un corse, sont venus prendre place dans le port de Beaucaire.

 

AVEC LA VAPEUR, TOUT PART EN FUMEE

Mais, dès le début du XIXe, l'arrivée des bateaux à vapeur à roues à aube fait disparaître progressivement la batellerie traditionnelle au profit de grandes compagnies batelières qui ne résisteront pas à leur tour à la concurrence du train : en 1858, la Compagnie des Chemins de Fer du Midi prend à bail le canal dont le trafic diminue.

Le chemin de fer et la fin du commerce fluvial vont progressivement anéantir la Foire de la Madelaine et plonger Beaucaire dans l'anonymat. jusqu'à l'élection en 1971 d'une beaucairoise au rang de cinquième dauphine de Miss Univers ! Et, à propos de beauté, la "Belle Pierre" a gardé l'essentiel de ses multiples périodes de prospérité et, une fois enroulées les amarres aux taquets, les quatre pas à terre seront une suite de découvertes dans cette ville labellisée "ville d'art et d'histoire".

 

Emma Chazelles

 

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée