Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Le Cap d'Age ou l'aménagement du littoral

Le Cap d'Agde, station balnéaire et port de plaisance

Pur produit de la mission Racine, le port de la station balnéaire le Cap d'Agde naît en 1969. Il est à présent un grand port très fréquenté du Languedoc-Roussillon pouvant accueillir 3300 bateaux avec un tirant d'eau de trois mètres.

English Flag

 

Cap d'Agde est un grand port très fréquenté du Languedoc-Roussillon pouvant accueillir 3300 bateaux avec un tirant d'eau de trois mètres.Chaque époque a vu un grand projet de port dans le golfe du Lion. Saint Louis l'avait construit à Aigues Mortes, Louis IV l'a fait à Sète mais avant, Louis XIII et son ministre Richelieu avaient songé à Agde. Un estuaire dans lequel les bateaux peuvent entrer, un site volcanique pour y prendre des pierres, tout y était pour y créer un havre sur cette côte sableuse aux rares abris. Mais la mort de Richelieu, provoque l'abandon de l'ambitieux projet : rejoindre le Cap d'Agde à l'île de Brescou.

 

Trois siècles plus tard, l'état se préoccupe de l'aménagement du littoral. En partie pour endiguer et retenir le grand nombre de touristes qui se rendent chaque été en Espagne sans s'arrêter chez nous.

Dans les années 60, est mise en place la Mission Racine, "Mission Interministérielle d'Aménagement Touristique du Littoral Languedoc-Roussillon". Présidée pendant plus de vingt ans par le Conseiller d'état Pierre Racine, elle doit concevoir six stations balnéaires en Languedoc-Roussillon et transformer ainsi ce territoire livré aux moustiques en région de vacances. Le Cap d'Agde est l'un des projets "Racine".

 

Vue sur le Cap d'Adge depuis le Brescou, on apperçois le va et viens des nombreux bateaux qui occupent ce très grand port de plaisance aux multiples pontons et mouillages

En 1968, l'état et la ville d'Agde signent une convention avec la Société d'Equipement du Biterrois et de son Littoral, la SEBLI. Cette dernière se charge des études, des travaux, de commercialiser les terrains et de financer les équipements.

Les travaux débutent au début en 1969 selon les plans de l'architecte Jean Lecouteur et sous la direction de Jean Miquel, directeur de la SEBLI.

Au départ, ils prévoient 2.500 places. Dans les marécages, les machines creusent les bassins jusqu'à permettre un tirant d'eau de trois mètres. Les excavatrices remontent des sédiments constitués de vase et de sable, les alluvions du fleuve Hérault.

Le premier bassin à accueillir des bateaux est le bassin Saint-Martin. Les équipes découvrent des débris de deux galères phéniciennes. Pour Pierre Weiss, directeur technique du port, c'est « une preuve de l'occupation du Cap depuis l'Antiquité. »

 

Aujourd'hui, pas de galère. Il faut reconnaître que tout a été fort Le couple Cap d'Agde - port Ambonne totalise une capacité d'accueil de 3.300 places pour tous les plaisanciers désireux de jeter l'ancre dans ce coin de méditerranée.bien pensé pour ce port qui s'étend sur 33 ha. Pour donner une idée de la taille de l'équipement, d'un bout à l'autre, du quai nord à la sortie du port, il faut compter un mille nautique. Le couple Cap d'Agde - port Ambonne totalise une capacité d'accueil de 3.300 places. La grande taille des plans d'eau intérieurs, plus larges que les espaces normalement dévolus à la navigation, permet des spectacles aquatiques et des manifestations comme une mini-régate organisée par des associations lors du Téléthon.

« Le succès du port du Cap d'Agde est immédiat. Comme beaucoup de ports du Languedoc-Roussillon, il est à saturation, explique Pierre Weiss, qui poursuit, optimiste, que cela peut « préserver en cas de récession. »

 

Récession en vue ou pas, le port de Cap d'Agde mise sur l'innovation : « Pas question de s'endormir sur son confort. Nous pourrions nous contenter de ronronner au vu de notre importante clientèle. Nous essayons de garder un œil neuf. » poursuit-il. Un exemple d'innovation : le système Moby-deck, dispositif de pontons mobiles permettant d'économiser de l'espace.

Pierre Weiss croit que de bonnes fées se sont penchées sur le berceau de Cap d'Agde : « Depuis l'Antiquité le Cap est une zone privilégiée pour l'installation d'un port. ». Il aura fallu attendre les lendemains de mai 68 pour que la plaisance et les vacances réalisent ce que le commerce et la guerre n'avaient pas réussi à créer. Sous les pavés, la plage, la mer pas la guerre.


Marilyn Beaufour


Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée