Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Le golfe de Saint-Tropez

Quatre villages, trois saisons pour naviguer dans le Golfe de Saint-Tropez

Le golfe de Saint-Tropez est à éviter en période estivale. A découvrir sans faute de l'automne au printemps. Un petit tour du golfe sur le bateau de Maupassant, Bel-Ami :


« Nous sommes partis ce matin, vers huit heures, de Saint-Raphaël par une forte brise de nord-ouest () La mer sans vagues dans le golfe était blanche d'écume, blanche comme une nappe de savon, car le vent, ce terrible vent de Fréjus qui souffle presque chaque matin, semblait se jeter dessus pour lui arracher la peau, qu'il soulevait et roulait en petites lames de mousse éparpillées ensuite, puis reformées tout aussitôt.
Les gens du port Vue du large du port de St Tropez avec ces maisons de toutes les   couleurs face à la Méditerranéenous ayant affirmé que cette rafale tomberait vers onze heures, nous nous décidâmes à nous mettre en route avec trois ris et le petit foc ».
Cela se passait à la fin des années 1880. Guy de Maupassant, sur son voilier Bel-Ami, faisait route vers Saint-Tropez un jour de printemps où le vent de terre cinglant couche les bateaux sans lever les vagues, un certain 12 avril.

TEMPETE A HEURE FIXE
Il est une autre saison où, sans un souffle d'air, se lèvent des tempêtes. Pas d'avis de coup de vent punaisé à la capitainerie, aucun bulletin spécial sur le canal 16. Pourtant, deux fois par jour, dans la pétole comme sous la douce brise thermique, c'est la houle croisée la plus casse-bateaux, les déferlantes les plus claque-coque, les remous les plus tourne-boule de compas. Matin et soir, le golfe de Saint-Tropez est infréquentable, et, sauf naviguer à l'aube ou au crépuscule ou plus risqué au zénith entre champagne-olives et cognac-cigare, c'est le coup de tabac assuré.
Du plus profond des Marines de Cogolin, du vieux port de Saint-Tropez et de tous les mouillages du golfe surgissent les navires de la grande et de la haute plaisance qui s'élancent vers le large. Croyez-vous. Car, passée la pointe de la Rabiou, ils mettent plein gaz à droite, direction la plage de Pampelonne.Les plages de Pampelone et de Bonne Terrasse font partis du golfe   de St Tropez Nouveau mouillage, quatre milles plus loin. Et le soir au retour, les posidonies arrachées au fond de la baie n'auront pas le temps de sécher sur l'ancre qu'on la jettera à nouveau dans le golfe.
Mais, pour un marin de cabotage, le plus dangereux est la cause de cette marmelade de sillages : les yachts. Ou plutôt leurs capitaines qui, à l'instar des chauffeurs-routiers sur l'autoroute, pensent que la taille, le poids et la puissance de la corne abolissent les règles de priorité et de bienséance. Garez-vous !
Mais tout cela, nous le savons déjà, nous qui, du 1er juillet au 31 août, passons devant le golfe comme nous doublons le cap Sicié les mauvais jours, à trois milles au large. Quant à y entrer


DE SEPTEMBRE A JUIN

Mais, de septembre à juin, l'endroit redevient la merveille que l'on peut à nouveau regarder sans danger, rêver, se croire un instant en approche sur Bel-Ami :
« J'aperçois, loin devant moi, des tours et des bouées qui indiquent les brisants des deux rivages à la bouche du golfe de Saint-Topez.
La première tour se nomme tour des Sardinaux et signale un vrai banc de roches à fleur d'eau, dont quelques-unes montrent leurs têtes brunes, et la seconde a été baptisée Balise de la Sèche à l'huile. »
Si traîtresse, cette sèche, que les anciens y allumaient des feux pour la signaler aux bateaux. Les lampes à huile qu'on y faisait brûler ont donné son nom à ce méchant récif que, peut-être aussi quelques naufrageurs ont su exploiter à profit.
« Nous arrivons maintenant à l'entrée du golfe, qui s'enfonce loin entre deux berges de montagnes et de forêts jusqu'au village de Grimaud, bâti sur une cime, tout au bout. L'antique château des Grimaldi, haute ruine qui domine le village, apparaît là-bas dans la brume comme une évocation de conte de fées. »
Autre évocation, Port Grimaud ferme aujourd'hui le golfe de ses maisons, de ses ruelles et de ses canaux en trompe l'œil. Joli conte provençal que nous raconte cette fiction architecturale. Belle histoire du Midi aussi que celle de Cogolin, dont le blason, fièrement arboré au faîte de la mairie, est un coq, celui-là même que Saint-TropezLe fond du golfe de St Tropez dans le Massif des Maures lui reprochera éternellement d'avoir volé à la légende de son martyr et fondateur (voir pages suivantes).
« Saint-Tropez, à l'entrée de l'admirable golfe nommé jadis golfe de Grimaud, est la capitale de ce petit royaume sarrasin dont presque tous les villages, bâtis au sommet de pics qui les mettaient à l'abri des attaques, sont encore pleins de maisons mauresques avec leurs arcades, leurs étroites fenêtres et leurs cours intérieures où ont poussé de hauts palmiers qui dépassent à présent des toits. »

HISTOIRES DE CLOCHERS

Usurpation, encore. Saint-Tropez a imposé son patronyme au détriment de l'ancienne capitale de la baronnie de Grimaud dont il était pourtant le vassal. Le Politique vaincu par l'Economie. Le château des Grimaldi commençait à s'écrouler quand Saint-Tropez bâtissait sa prospérité navale.
Encore une histoire de voisinage ? Savez-vous pourquoi le clocher de Saint-Tropez Entrée du golfe de St Tropez est balisée par une bouée en pleine  mera un cadran de pendule sur trois côtés seulement et pas sur sa face nord ? Parce que les Tropéziens ne voulaient pas que les Maximoins leur "volent" l'heure Clochemerle n'est pas qu'en Beaujolais et les histoires de clocher sont bien universelles !
Achevons la croisière sur Bel-Ami ce jour d'avril et jurons-nous de revenir ici hors-saison profiter à notre tour de ces quatre villages dans les plus belles lumières.  
« Plus de vent. Le golfe à l'air d'un lac immense et calme où nous pénétrons doucement en profitant des derniers souffles de cette bourrasque matinale. A droite du passage, Sainte Maxime, petit port blanc, se mire dans l'eau, où le reflet des maisons se reproduit, la tête en bas, aussi nettes que sur la berge. En face, Saint-Tropez apparaît, protégé par un vieux fort. »
Guy de Maupassant, Sur l'Eau, 1888.


Christophe Naigeon

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée