Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Saint-Tropez, l'un des plus grands ports de commerce et de construction navale

Naviguez-y loin des sillage battus à Saint Tropez

« C'est là une de ces charmantes et simples filles de la mer, une de ces bonnes petites villes modestes, poussées dans l'eau comme un coquillage, nourries de poison et d'air marin et qui produisent des matelots. » Maupassant.

C'est un roc !  C'est un pic ! C'est un cap ! C'est une péninsule ! pourrait dire Cyrano de la presqu'île de Saint-Tropez. C'est aussi un monde étonnant, loin des clichés qui l'ont rendue si inexactement célèbre.

Le pouls de Saint-Tropez c'est la mer, sa force le vin, sa respiration le grand jardin des Maures. Mais la carte postale d'un charmant-petit-port-de-pêche occulte le passé singulier de l'un des plus grands ports Le port de St Tropez fut l'un des plus grands ports Entrée du portde commerce et de construction navale du XVIIIe siècle en Méditerranéede commerce et de construction navale du XVIIIe siècle.
Loin des paillettes estivales, "aux ailes de saison" comme on dit si joliment dans la langue du tourisme, Saint-Tropez raconte une histoire étonnante.
Dès l'Antiquité, la presqu'île déroutait déjà marchands étrusques et grecs Comment résister à cette magnifique extravagance naturelle, toute en caps, en pointes, en criques, en anses et en baies ombrées de pins d'Alep, de chênes-lièges, de chênes verts, de pins parasols et d'arbousiers ? Une presqu'île aux trésors encore aujourd'hui convoités par des pirates.

UN CAP ET UN ILOT
Cap sur Saint-Tropez à bâbord ! A 150m du rivage, l'îlot de la Moutte (43°16'0" N / 6°41'6" E) est annoncé du large par sa tourelle cardinale est (43°16'25" N / 6042'36" E). Le caillou, une butte granitique d'à peine 30m2 surmonté d'une croix, a été habité à l'âge du bronze et au début de celui du fer.
Cousin lilliputien des îles d'Hyères, il appartient aussi au massif des Maures, vestige du continent pyrénéo-corso-sarde dispersé lors de l'expansion de la Thétys, la Méditerranée. Il en est un sommet émergé. Une branche de corail cueillie ici fut donnée en cadeau à Catherine de Médicis en route pour ses noces lorsqu'elle fit halte à Saint-Tropez en 1600.
En surplomb de la plage, au cœur du somptueux parc planté de vignes et d'une palmeraie désormais plus que centenaire, on reconnaît, façade sable et volets roses, le château de la MoutteLe château de la Moutte à St Trop', ancien domaine d'un ministre de Napoléon III, aujourd'hui propriété du Conservatoire du Littoral, bon amer depuis la côte. , ancien domaine d'un ministre de Napoléon III, doyen de l'Académie, Emile Ollivier (1829-1913),  aujourd'hui propriété du Conservatoire du Littoral.

UNE POINTE ET UNE BAIE

La pointe qu'on aperçoit plus au sud est celle des Salins avec sa plage fermée par la pointe du Capon. Au loin, le berceau de la baie de Pampelonne et derrière les rangées de yachts au mouillage (180 ha de posidonies ravagés par les ancres, révèlent les satellites !), on devine les plus célèbres : Tahiti Beach, Coco Beach, Kay West, club 55, Bora Bora et Kon Tiki. Pour bronzer en regardant la planète people, c'est là !
Aux salins, les vrais oiseaux rares nichent dans la dernière zone humide du golfe, l'étang des Salins. Cet ancien marais salant romain est une ressource exceptionnelle pour le maintien de la faune et de la flore terrestre et aquatique.
Nous dépassons la Pointe de la Rabiou (43°16' 44" N / 6°40'40" E) et la petite plage des Parcs de Saint-Tropez, bijou paysager où Borelli fit construire peu avant 1900 un château oriental que l'on aperçoit au-dessus des pins parasols. A l'ombre des lauriers roses, dans le parfum des eucalyptus et des roses anciennes, jouxtant des débauches architecturales, on devine les plus discrètes villas des années soixante qui conservent quelques arpents de vigne.

LE VIN ET LE CANNABIS
Au large, par 33 m de fond gît l'épave d'un navire romain du 1er s av. J.-C. chargé de plusieurs centaines d'amphores de vin. Les romains avaient planté ici le cep et joué leur partition dans la folle épopée du commerce du vin, commencé trois siècles plus tôt par les Phocéens, fondateurs de Marseille et grands amateurs du jus de la treille
Brisons-là l'amphore. On identifie déjà la Pointe Saint Pierre (43°16'34" N / 6°40'10" E), Lo cap de la vit en provençal. Ce lieu stratégique autrefois gardé permettait de surveiller les bateaux des envahisseurs qui, durant des siècles, ont rôdé sans répit dans les parages. Le 15 juin 1637, vingt et une galères espagnoles furent repérées par un certain Gaspard Martin. L'alerte qu'il donna lui valut une récompense de 21 livres Chaque année le 15 juin, une "bravade", fête populaire avec force tambours et de tromblons, commémore la victoire des tropéziens sur les Espagnols.
Voilà l'anse des CanebiersSt Tropez : voilà l'anse des Canebiers, sa plage et son mouillage à St Tropez., sa plage et son mouillage. Son nom vient de cannabis sativa,  canebe en provençal qui a donné Canebière, à Marseille , le chanvre cultivé à partir du XVe siècle pour les vêtements, mais aussi des cordages et des voiles des bateaux de commerce qui affluaient alors à Saint-Tropez. Les Canebiers en étaient le portVue du large du port de St Tropez petit port très fréquenté, trop fréquenté à faire hors saison pour tout caboteur que se respecte secondaire, pour les navires en quarantaine, les bateaux de commerce, de guerre et de contrebande.

PIEGER LES THONS DE LA CATE
Côté est, se cache la villa sans doute la plus célèbre du monde et la plus modeste du lieu : la Madrague (43°16'19" N / 6°40'10" E). Bien avant les années cinquante, la Nouvelle Vague et initiales BB, c'était le lieu dévolu à la pêche à la "madrague", long filet utilisé pour piéger les bancs de thon en migration le long des côtes. Ils y étaient nettoyés avant de partir pour Toulon et Nice. L'exploitation d'une madrague par un "patron", le Roy (Rey en provençal) était soumise à la bonne volonté du Roi de France qui délivrait une lettre-patente.
Sur la rive ouest de l'anse, au ras de l'eau, le Cimetière Marin. Bannou Pan Deï, épouse hindoue du célèbre tropézien le Général Allard y regarde la mer aux côtés de Roger Vadim et Eddy Barclay. A gauche de la villégiature de "ceux qui passent la mort en vacances" comme chantait Brassens, la petite plage des Graniers et les vestiges du bar de la série Sous le Soleil.
Au-dessus, la Citadelle édifiée au XVIe siècle. Il n'en persiste que ce qui est visible côté mer. La citadelle n'a pas toujours été chère au cœur des Tropéziens qui se la sont vue imposer, ont exigé et obtenu sa destruction, l'ont vue reconstruire, puis transformer par Louis XIV en asile pour les vieux soldats et les invalides. C'est aujourd'hui le Musée Naval.

PECHEURS ET MENTEURS

Ca sent l'écurie une première vue sur la ville en passant devant La Ponche (la Pointe) et ses deux tours qui enserrent la plage du vieux port des pêcheurs : d'abord la Vieille, puis le Portalet (43°16'26" N / 6°38'20" E) qui a accueilli Roger Vadim et Brigitte Bardot pour le tournage du mythique Et Dieu Créa la Femme en 1956.
Et enfin le môle Jean Réveille hydrographe de renom , grand bras-promenade qui enlace le vieux port. Le Phare Rouge (43°16'21" N / 6°37'57" E), inauguré en 2001, reproduit à l'identique celui qui inspira, à la fin du XIXe siècle, le peintre et marin Paul Signac.Le port de St Tropez vu par Paul Signac - Pointillisme
La capitainerie est à tribord, dans sa tour du Quai de l'Epi. Après les  formalités, vous pouvez profiter de carte postale : au fond, les jolis pointus du port des pêcheurs, dont quelques-uns encore en activité écoutent les conversations des anciens qui farnientent sur le "banc des mensonges". Et, derrière la rangée des yachts et heureusement aussi des superbes voiliers classiques , la palette de maisons à l'italienne, ocres, sienne, jaunes, d'où émerge le clocher paroissial et son délicat campanile. Vous êtes arrivé à Saint-Tropez !

 

Emma Chazelles

Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée