Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages.Méditerranée- Le portail de vos escales en Méditerranée
Cabotages Magazine
Cabotages Méditerranée
Le site internet de Cabotages.Méditerranée
  • Contacter Cabotages
  • Cabotages sur Facebook
  • Le blog de Cabotages chez Over-Blog
  • Cabotages sur Twitter
  • Les flux RSS de Cabotages
Les réseaux sociaux de Cabotages.Méditerranée
Rechercher sur cabotages.fr
La boutique de Cabotages, sacs étanches et abonnement magazine
Actu vidéo

Les vidéos de Cabotages


Les vidéos de Cabotages
Arles Rhône 3

Suivez l'aventure !


Les vidéos d'Arles Rhône 3

Cabotages et les formations aux métiers de la mer
L'appli mobile de Cabotages
 

Sausset les Pins, hameaux et station balnéaire familiale

Sausset les Pins, l'escale à l'amer blanc ....

Tous les navigateurs connaissent l'amer le plus visible de Sausset les Pins : un "château" blanc édifié par l'industriel Charles Roux au XIXe siècle. Son fils Jules, un notable généreux et mécène, reste une figure incontournable de l'histoire de la ville.

 

Il existe le long de la Côte bleue un petit port de pêche entouré de pinèdes et de garriguesSausset les Pins : Le long de la Côte bleue un petit port de pêche entouré de pinèdes et de garrigues c'est Sausset les Pins, seulement à quarante kilomètres de Marseille, Sausset les Pins. Autrefois un hameau de deux cents habitants, le village devient peu à peu une petite station balnéaire familiale.

Un imposant "château" la domine, blanc dans le vert des pins. C'est une sorte de symbole pour la ville, le vestige d'une époque industrielle révolue.

En 1854, le riche Marseillais Jean-Baptiste Charles-Roux, propriétaire d'une savonnerie et d'une huilerie achète une pinède de 300 ha sur la commune de Sausset les Pins. Il y fait construire cette "folie" en 1855. La bâtisse est si haute et si visible de loin qu'elle sert d'amer aux bateaux en approche. Ostentation, certes, mais aussi visibilité recherchée : le capitaine d'industrie Jean-Baptiste Charles-Roux veut voir son château depuis son bureau à Marseille ! Citizen Kane et son manoir Xanadu

 

Si Jean-Baptiste a pu se rendre visuellement inoubliable, c'est son fils Jules Charles-Roux qui reste dans les cœurs de Sausset les Pins grâce à sa générosité. Ce dernier a offert à la municipalité le champs d'oliviers qui borde la petite anse naturelle de Sausset les Pins, emplacement de l'actuel port. Les Saussétois jouissent encore aujourd'hui d'autres largesses foncières de Jules Charles-Roux : la parcelle où s'élève l'école primaire de Sausset et le terrain du Cercle Saint-Pierre, le lieu de rencontre incontournable du 3e âge, la Ferme Neuve, ancien bâtiment agricole qui abrite désormais les services municipaux et des salles de réunion

De nos jours, Jules Charles-Roux fait parler de lui.. L'histoire : Deux parcelles sur le port Le port de Sausset les Pins très pricé et plein de charme, une escale incontrounable pour tout caboteurs en quête de calme et de beautéoù se trouvent l'école de voile et le parking public Jean-Jaurès, offertes officiellement à la ville par le fils prodigue dans les années 1920, ont été oubliés par bureau des hypothèques à Aix-en-Provence. Selon la loi, ils étaient toujours la propriété des Charles-Roux. En 2007, après les démarches sinueuses qu'on imagine, le témoignage de vieux Saussétois témoins du don, a réussi à faire, enfin, inscrire ces biens au bénéfice de la commune.

 

Mais personne ne fait jamais l'unanimité. Surtout dans sa propre famille. Un historien, René Tellène, raconte que Jules, ami des artistes, recevait fort généreusement au château des peintres et des écrivains dont Frédéric Mistral, et soutenait Félibrige (mouvement qui désire restituer au provençal son rôle de langue littéraire) : « Jules Charles-Roux est un poète désintéressé. Il aide les artistes. Ces derniers séjournent dans son château. Sa générosité déplaît à certains de ces descendants. Ainsi, l'écrivaine et présidente du Prix Goncourt Edmonde Charles-Roux (ndlr : sa petite fille) ne veut plus entendre parler de Sausset les Pins ».

 

Après la disparition de Jules, la famille vend le château en 1931 sous forme de copropriétés. La bâtisse n'a subi depuis aucune transformation et les appartements ont gardé toute leur authenticité. Un escalier monumental en marbre accueille les visiteurs à l'entrée. Ce qui explique un prix à la vente « élevé » : plus de dix mille euros le mètre carré Une partie des 300 ha de la propriété est morcelée en 1978. Trois lotissements naissent dans la pinède, « Les plus beaux de Sausset les Pins d'après les Saussétois » assure Martine Herrera du bureau municipal du tourisme. Aujourd'hui une rue de Sausset les Pins porte le nom du bienfaiteur.

Marilyn Beaufour
Sources
« La Côte bleue, calanques et villages de l'Estaque à Martigues » d'Anne-Marie et René Tellène, janvier 2003.
Mairie de Sausset les Pins.
Cabotages magazine, créateur du Nautourisme, revisite le nautisme et le tourisme côtiers en Méditerranée